Les outils d’information

Les moteurs de recherche sur internet

Google est le moteur de recherche sur internet de référence, il concentre à lui seul plus de 90% des parts de marchés. Quel que soit le navigateur (Google Chrome, Mozilla Firefox, Safari…) ou l’appareil, le géant américain est le plus populaire. Cependant de nombreux moteur de recherche permette d’effectuer des recherches et d’obtenir un résultat très similaire.

Chacun de ces moteurs de rechercher essaie de se différencier en misant sur les faiblesse de Google, parfois avec des idées originales comme par exemple la plantation d’arbres.

Voici une liste des moteurs de recherche et d’outils de recherche les plus notables :

1. Bing
2. Yahoo!
3. Qwant
4. DuckDuckGo
5. Ecosia
6. StartPage
7. Lilo
8. Quora
9. Xaphir
10. Yippy

Les parts de marchés des moteurs de recherche

Nous allons aussi voir différents outils de curation de contenus web ainsi que les outils les plus utilisés actuellement.


1. Bing : moteur de recherche par Microsoft

Ce moteur de recherche a été développé, en 2009, pour remplacer Windows Live. Microsoft enrichit son algorithme afin d’apporter plus de fonctionnalités et une meilleure qualité de recherche pour les internautes. Très proche de Google, Bing est un moteur de recherche et un environnement complet : web, actualités, photos, vidéos, une carte (Bing Maps), un outil de traduction (Bing Traduction) ou encore un comparateur de prix.

« Bing » est censé se mémoriser rapidement et rappelle un peu le moment où on trouve ce qu’on cherche comme « Eureka ». D’autres y voient un message caché : « Bing Is Not Google » ou « Best Is Not Google« . Il capte 5,2% des recherches en France : 18 fois moins que Google.


Haut

2. Yahoo! : un moteur de recherche très complet

Yahoo! existe depuis 2005. En créant beaucoup de fonctionnalités, Yahoo espère grignoter des parts de marchés et devenir l’outsider de Google. Les très riches actualités peuvent se divisent en plusieurs catégories (Sport, Finance, Cinéma, Musique…). Les tendances du jour et une sélection de contenus pertinents sont disponibles. On trouve aussi la recherche multilingue, Mon Web (outil personnalisation), vidéos, photos (Flickr), Del.icio.us…

Il est considéré comme l’un des meilleurs moteurs de recherche par les différentes études.


Haut



3. Qwant : le « Google français » qui vous veut du bien

« Le moteur de recherche qui respecte votre vie privée », c’est la promesse que fait le moteur de recherche français actif depuis 2013 après 2 ans de développement. Qwant garantit que les informations personnelles des utilisateurs ne sont pas stockées et utilisées à des fins commerciales. Aucun cookie ne trace l’internaute : la liste des résultats n’est pas personnalisée comme l’est Google par exemple. Les résultats sont très orientés par l’actualité et les tendances.

On retrouve cette volonté dans l’affichage des résultats. Enfin, Qwant propose une page de résultats très riche avec un menu vertical avec les catégories suivantes : Web, Actualités (Medias), Réseaux sociaux, Images, Vidéos, Shopping et Musique (Beta). La SERP affiche tableau de bord avec une rubrique Web, Actualités et Social (derniers tweets notamment).

Qwant Junior est un moteur dédié aux jeunes : 6-13 ans. Aucun accès à des sites violents, pornographiques ou encore e-commerce. Des actualités adaptées et des sites pédagogiques sont mis en avant tout comme des contenus éducatifs : jeux, quizz. L’Education Nationale plébiscite d’ailleurs ce moteur de recherche. Emmanuel Macron l’a défini comme le « Google français ».


Haut

4. DuckDuckGo : vive la protection des données personnelles

Tout comme Qwant, DuckDuckGo s’engage dans la protection des données personnelles : « le moteur de recherche qui ne vous espionne pas ». Promis, le moteur de recherche américain, créé en 2007, ne traque pas l’internaute. L’adresse IP n’est pas utilisée : les annonces sponsorisées sont affichées grâce à la requête de l’internaute.

DuckDuckGo propose des recherches d’images et des recherches de vidéos. Il utilise près de 400 sites de références : Wikipedia, Bing, Yahoo!, Yelp… En 2016, le nombre de recherches quotidiennes s’élève à 13 millions par jour, soir 400 millions de recherches par mois.


Haut

5. Ecosia : le moteur de recherche écolo

« Nous voulons créer un monde dans lequel l’environnement n’a plus besoin d’être protégé. ».

Ecosia est un moteur de recherche écologique qui vise à réduire la consommation d’énergie imputable à une recherche. Une recherche Google consomme environ 7G de CO2, selon plusieurs études reconnus. Ce moteur caritatif allemande reverse les bénéfices à un programme de reforestation présent dans le monde entier. 5,5 millions d’utilisateurs actifs et réguliers ont permis de planter plus de 14 millions d’arbres.

Une petite équipe de moins de 20 personnes permet de faire fonctionner ce moteur de recherche. Les résultats des recherches et les encarts publicitaires sont fournis par Yahoo! et Bing.


Haut

6. StartPage par ixquick : moteur de recherche « le plus confidentiel »

Encore un moteur de recherche qui protège vos données personnelles. Startpage utilise Google pour afficher les résultats sur la SERP. Cependant, startpage agit comme un intermédiaire : pas de de données sont stockées et réutilisées. Pour le PDG, Robert E.G. Beens, « la confidentialité est un droit humain fondamental ».


Haut

7. Lilo : le moteur de recherche solidaire

Dans la même veine qu’Ecosia, on retrouve le français Lilo qui utilise l’argent récolté pour le réinvestir dans des projets solidaires, sociaux ou environnementaux. Chaque recherche permet de cumuler une goutte d’eau. Les utilisateurs peuvent ensuite alloués leur crédit en gouttes d’eau transformées en argent réel au projet de son choix.


Haut

8. Quora : un moteur de recherche collaboratif

Quora est un moteur de recherche qui se base sur les questions et les réponses des internautes. La communauté vient enrichir une base de données très importante et ordonnée par sujet ou par thème. Le site qui se positionne entre le moteur de recherche et une encyclopédie en ligne revendique 100 millions d’utilisateurs uniques par mois.

Haut


9. Xaphir : le moteur de recherche différent

Xaphir est un moteur de recherche un peu particulier. En effet, Google va chercher à afficher des résultats dont l’ordre (Page Rank) est défini par des algorithmes selon des critères précis. Xaphir fonctionne sur le même principe mais il va demander plusieurs mots clés à l’internaute pour affiner sa recherche. De plus, la popularité du site ne rentre pas en jeu. Un site très populaire ne sera pas affiché en priorité.

Ce moteur de recherche français en bêta tente de nous faire découvrir d’autres sites internet que tout le monde consulte presque machinalement. Un moyen d’améliorer votre navigation ? Peut être mais il montre rapidement ces limites.


Haut

10. Yippy : le moteur de recherche en « clustering »

Yippy est un des rares moteurs de recherche qui pratique le clustering, le partitionnement des données. Chaque résultat, chaque page indexée est analysée et rassemblée avec d’autres, selon son contenu. Des sous-ensembles homogènes sont créés. Cela se fait sous la forme d’une liste (à gauche de la SERP) qui permet de segmenter les résultats.


Haut

Les parts de marché des moteurs de recherche en 2017

Pour mieux se rendre compte de la domination de google sur les autres moteurs de recherche alternatifs, il est nécessaire de regarder les parts de marché des différents moteurs de recherches. Ces données sont rendues publiques par Global Stats Counter (site spécialisé dans l’analyse des données en temps réel sur le web)

Part de marché Google : 91,76 %
Part de marché Bing : 4,99 %
Part de marché Yahoo : 2,46 %
Part de marché DuckDuckGo : 0,62 %
Part de marché MSN : 0,06 %
Autres (Ecosia, Qwant, Lilo…) : 0,11 %
Part de marché des moteurs de recherche
Si la renommée de Google repose sur son moteur de recherche et que ses parts de marché sont énormes par rapport à la concurrence, certains concurrents ont décidé de prendre le géant américain à contre pied. Cette stratégie peut s’avérer efficace avec un algorithme performant capable de rivaliser avec Google. Ce qui est sûr, c’est que Google ne sera pas mis en danger avant des années.
Haut

Outils de curation de contenus web

La curation de contenus est une activité stratégique pour effectuer une veille performante sur les sujets les plus traités par les internautes, par vos concurrents et par les influenceurs

Voici d’outils de curation web les plus notables :

 

 

 

1. Mention

Mention est une véritable bête à tout faire car la plateforme ratisse particulièrement large! Là où Hubspot se concentre sur Twitter, Mention recherche les contenus partout sur le web : Facebook, Twitter, G+ et consorts, les blogs, les sites thématiques et autres sites d’actualités…

Mention
Il suffit simplement de sélectionner un thème (“Mon entreprise/mon produit” // “Un concurrent” //…) puis de renseigner des mots-clés pour voir s’afficher un flux d’informations sur la ou les thématiques choisies.

Un résumé des résultats apparaît, et le déroulé complet et détaillé s’affiche en cliquant alors dessus.
Haut

2. Google actus

Impossible de faire de la curation de contenus sans passer par l’incontournable Google Actus. Le site permet de créer des recherches personnalisées sur telle ou telle thématique en renseignant là encore un groupe de mots-clés.

Google Actualités
Des résultats sont donnés instantanément avec la possibilité de choisir de ne s’intéresser qu’aux informations en provenance de blogs. Et en créant des alertes, vous recevrez ces données directement sur votre boîte email ou via SMS, et ce une fois par jour ou une fois par semaine.
Haut

3. Buzzsumo

Buzzsummo permet de rechercher des contenus pour un seul mot-clé à la fois, mais son champ d’investigations pallie cette petite contrainte. Car Buzzsumo est en quelque sorte le Google des réseaux sociaux dans la mesure où il fait remonter des contenus ciblés en provenance d’absolument toutes les marques social media. L’assurance de ne louper aucun contenu publié ou partagé sur l’ensemble des réseaux sociaux !

Buzzsumo
Les résultats sont même triés par nombre de partages, ce qui informe parfaitement sur le poids et l’importance de telle ou telle thématique.
Haut

4. Les Newsletters

Simple mais pourtant terriblement efficace ! En vous abonnant à la newsletter de vos principaux concurrents vous pourrez être informé sur ce qu’ils disent, comment ils le disent, quelle est leur actualité. Plus encore, cela vous donnera l’opportunité de repérer les sujets du moments qu’ils abordent, afin de rester toujours dans le coup ! Il ne vous reste plus qu’à vous rendre sur les sites de vos trois, quatre, cinq (ou plus!) plus importants concurrents et de vous inscrire à leur newsletter. D’ailleurs, ils l’ont peut-être même déjà fait avec votre propre newsletter !
Haut

5. Twitter Search

Dès lors que vous possédez un compte sur Twitter, vous avez la possibilité d’utiliser l’outil Twitter Search.

Twitter
Aisée d’utilisation et performante, la solution permet de repérer les Tweets de tous ses membres (clients, prospects, prescripteurs…) d’entreprises concurrentes, de personnalités, d’influenceurs qui traitent de tel ou tel sujet. Il suffit de renseigner des mots-clés et des hashtags pour suivre les conversations et les contenus partagés.
Haut

6. Scoop it

Scoop It fait partie des solutions leaders sur le marché pour réaliser une curation de contenusdigne de ce nom. Car la plateforme scanne le web sous toutes ses formes et dans le monde entier.

scoopit

Différents critères permettent d’affiner sa recherche tels que les sites à passer au crible (Google actus, Facebook, Twitter…) ou la langue souhaitée. Et le résultat est donné sous forme d’un journal en ligne actualisable en temps réel. Une mise en page aérée qui facilite grandement la prise d’informations. Bonus : Scoop It offre la possibilité de partager le contenu récupéré sur ses comptes réseaux sociaux ou sur le blog de l’entreprise.
Haut

7. Hubspot

Si Hubspot et LA plateforme incontournable en inbound marketing, elle est également d’une très grande utilité pour repérer, filtrer et amalgamer les sujets chauds du moment, ceux en rapport avec votre secteur d’activité. Et Hubspot s’intéresse plus particulièrement à ce qu’il se dit et se partage sur Twitter. Car la marque se positionne en troisième position dans le trio de tête des réseaux sociaux, avec près de 13 millions de membres en France. Y mener une veille de contenus est donc incontournable.

hubspot
L’onglet “Social” et “Monitoring” de Hubspot est à ce titre redoutable d’efficacité. En renseignant simplement quelques mots-clés, Hubspot fait alors remonter un flux complet de publications en provenance de ses membres, à savoir vos clients existants et vos clients potentiels, vos concurrents et les influenceurs les plus en vue du moment.

Hubspot, Mention, Google Actu, Buzzsumo, newsletters, Twitter Search, Scoop it… vous voilà à présent armé comme il se doit pour vous lancer dans la bataille de la curation de contenus !